Rhinoplastie esthétique - Chirurgie de la bosse du nez à Paris - Dr Liwarek

Chirurgie de la bosse osseuse

Une bosse sur l’arête du nez est l’une des raisons les plus courantes pour lesquelles les patients souhaitent une rhinoplastie. Les bosses nasales peuvent aller de petites à très grandes.

De nos jours, nous prenons de nombreuses photos et certains angles, en particulier les photographies de profil latéral (3/4) , peuvent révéler des bosses. Une petite bosse est souvent peu flatteuse sur le visage d’une femme et peut être particulièrement disgracieuse chez les patientes à la peau plus fine. Une grosse bosse peut donner au nez un aspect convexe de type « nez romain » et pour certains hommes, cela peut ajouter du caractère au visage.

Qu’est-ce qu’une bosse osseuse ou bosse ostéocartilagineuse ?

Le dos du nez, encore appelé arête nasale, fait environ 7 mm de large et s’élargit légèrement à la pointe du nez. Normalement, ce dos est rectiligne sans bosse ni creux. Une mesure importante est celle de l’angle nasofrontal, angle formé entre le dos du nez et le plan frontal. Cet angle évalué à 35 ˚ participe à l’esthétique du profil.
Les conditions qui créent une bosse nasale consistent en une fusion de l’os au niveau du tiers supérieur du nez avec un excès des cartilages du milieu du nez, chacun composé d’une paire, droite et gauche.

Souvent, la bosse est la plus importante à la jonction entre les tiers supérieur et moyen. Cette bosse peut être asymétrique avec une latéralisation préférentielle, notamment lorsqu’un traumatisme du nez est retrouvé lors de l’interrogatoire.

  • Chez une femme, une forme élégante et féminine de l’arête du nez correspond généralement à une courbe régulière avec un aspect discrètement creusé ou bien à un nez droit avec une supratip bien dessinée. Il est important d’éviter une courbe profonde ou un aspect « pente de ski » car si cela peut entraîner un nez mignon, son apparence n’est pas naturelle et est similaire à de nombreuses princesses Disney.
  • Chez les hommes, un nez masculin présente un dorsum relativement droit.

La rhinoplastie est un moyen efficace de remodeler une bosse nasale pour obtenir une apparence plus naturelle et équilibrée. Le nez d’une personne n’a pas de forme parfaite et cela dépendra du sexe, de l’âge, de la taille, des caractéristiques faciales, de l’origine ethnique et de l’esthétique personnelle du patient.

Consultation pour une rhinoplastie pour enlever la bosse ostéocartilagineuse

Lors de votre consultation, le docteur Liwarek, après un interrogatoire médical détaillé, analyse à la fois l’ensemble de vos demandes esthétiques mais aussi fonctionnelles lorsqu’une gêne respiratoire est associée.

Avec la chirurgie du nez, certains aspects peuvent être pleinement réalisables et d’autres plus complexes et difficiles à réaliser.

Par exemple, lors d’une consultation avec l’un des patients du docteur Liwarek souhaitant une rhinoplastie, la patiente avait apporté des photographies d’une célébrité qui lui plaisait :

La patiente avait une grosse bosse sur l’arête du nez qui pouvait être améliorée et des problèmes respiratoires qui pouvaient être corrigés par une septoplastie. Cependant, la photographie de la célébrité était d’une ethnie différente, et une discussion sur les attentes et le raffinement de la pointe du nez a conduit à évaluer ce qu’il était possible de faire, étant donné l’ethnicité et l’épaisseur de la peau. Ainsi, votre chirurgien doit passer du temps avec vous pour et expliquer pourquoi certaines attentes ne sont pas parfois réalistes.

Le morphing informatique numérique en 3D qui complète chaque consultation doit s’assurer d’une compréhension partagée de l’esthétique faciale souhaitée. Chaque patient est différent et il est essentiel de comprendre les attentes de chacun sur le plan esthétique avant de pratiquer une rhinoplastie.

Type d’anesthésie pour une chirurgie de bosse ostéocartilagineuse

L’anesthésie est une considération importante lors d’une chirurgie esthétique du visage et notamment lors d’une rhinoplastie, car elle joue un rôle dans le confort de la procédure, dans la rapidité de récupération et finalement dans l’expérience globale.

Souvent, nos patients ont déjà eu des expériences d’anesthésie avant de subir une chirurgie esthétique et ont une préférence en tête. Les deux formes traditionnelles d’anesthésie sont l’anesthésie locale et générale.

  • L’anesthésie locale signifie engourdir uniquement la zone. L’avantage de l’anesthésie locale est que vous restez conscient et récupérez rapidement. La réduction des ailes narinaires, les petites retouches peuvent bénéficier d’une anesthésie locale car elle engourdit efficacement et est une procédure plus courte. Par contre, le nez est trop sensible pour effectuer une rhinoplastie entière sous anesthésie locale seule.
  • L’anesthésie générale signifie que vous êtes inconscient pendant la chirurgie et des machines complexes garantissent que vos signes vitaux sont surveillés et votre respiration est soutenue tout au long de la chirurgie. Traditionnellement, la plupart des rhinoplasties sont pratiquées sous anesthésie générale.

Technique et Déroulement d’une rhinoplastie pour une bosse ostéocartilagineuse

La rhinoplastie pour réduire une bosse nasale nécessite à la fois de remodeler les os propres du nez et les cartilages qui composent la bosse. Il existe des instruments spécialisés appelés râpes et ostéotomes. D’autres procédures peuvent être nécessaires pour régulariser le dorsum, notamment avec les peaux fines.

Chez ces patients, le chirurgien utilise souvent du matériel de greffe cartilagineuse supplémentaire pour améliorer la qualité de la peau fine sous-jacente et assurer un meilleur résultat à long terme. Pour les patients à la peau très épaisse, enlever plus de bosse n’améliore pas nécessairement la définition du nez, car une peau épaisse peut camoufler certains de ces changements. Ces informations doivent être expliquées avec précision à chaque patient.

L’utilisation de la technologie en chirurgie esthétique s’est rapidement développée au cours de ces dernières années. La technologie a amélioré les résultats esthétiques tout en réduisant simultanément le temps de récupération.

Un exemple est l’utilisation d’équipements de haute technologie pour le remodelage du nez. Les méthodes chirurgicales traditionnelles se sont modernisées avec des systèmes motorisés adaptés à la rhinoplastie, ou encore avec des systèmes ultrasoniques (technologie «piézo»). Ces outils améliorent la précision et le raffinement dans le remodelage osseux du nez et réduisent le temps de récupération avec une diminution des ecchymoses.

La convalescence l’opération

Le repos est ce dont le corps a le plus besoin, car c’est ce qui accélère le processus de guérison. Un patient opéré doit éviter toutes les activités physiques intenses et passer la plupart de son temps à se reposer. Une activité accrue entraîne des changements de la pression artérielle, ce qui peut provoquer une augmentation des ecchymoses et des oedèmes.

Il est conseillé à tous les patients de se reposer pendant une semaine après une rhinoplastie et de maintenir la tête haute avec deux ou trois oreillers pour optimiser le drainage lymphatique perturbé par la chirurgie et le port d’une attelle. Il est à noter que les techniques conservatrices de rhinoplastie réduisent le temps de convalescence et pour cette raison sont privilégiées par le docteur Liwarek.

Résultats après l’opération de la bosse ostéocartilagineuse

La plupart des gonflements disparaissent au cours des deux premières semaines. Cependant, la réduction des oedèmes se poursuivent au cours des six premières semaines.

Le résultat final prend environ 12 mois. Lorsque l’attelle est retirée après une semaine, le nez aura l’air enflé, en particulier au niveau de la pointe mais il n’est pas rare d’observer gonflement le long de l’arête du nez. Sur le contrôle des 45 jours, alors que la majeure partie des oedèmes a diminué, il peut y avoir des fluctuations de gonflement jour après jour. Selon l’origine ethnique, la qualité de la peau, la génétique de chacun, les facteurs environnementaux mais aussi la technique chirurgicale utilisée (voie endonasale versus voie externe, rhinoplastie structurelle versus rhinoplastie conservatrice), il existe une variation dans la convalescence et le temps où le résultat est considéré comme définitif.