Sports, Nez cassé et Rhinoplastie

Dans de très nombreuses pratiques sportives (sport de combat, de contact mais pas seulement; sport de ballon, sport équestre...), à l’entrainement ou en compétition, il existe un risque de traumatismes des os propres du nez responsables soit de lésions de la structure osseuse de la pyramide nasale (nez cassé), soit de lésions du septum nasal ostéocartilagineux (déviation de la cloison nasale), soit les deux à la fois. Les conséquences immédiates de ces traumatismes du nez sont variables en fonction de l’intensité du choc, du point d’impact, de la direction du choc mais aussi de la notion d’anciens traumatismes.

Les symptômes et signes cliniques des fractures des os propres du nez associent classiquement à la douleur initialement intense, une déformation nasale, une épistaxis (saignement du nez) parfois abondante, imposant alors l’arrêt du combat ou de la compétition, un oedème (gonflement) qui efface les reliefs de la pyramide nasale. Lorsque le nez cassé, il convient de rechercher des fractures associées de proximité dont la plus fréquente est la fracture du plancher de l’orbite lors des sports de combat ou de contact.

Dans certaines conditions (compétitions), lorsque le déplacement est latéral, la fracture peut être réduite immédiatement par le médecin fédéral sur place. Mais la plupart du temps, la réduction a lieu au bloc opératoire par un chirurgien ORL dans les jours qui suivent le traumatisme. La contention est assurée par un méchage court (24 à 48 heures) des fosses nasales et la stabilité externe par une attelle plâtrée, métallique ou thermodéformable laissée en place pendant 7 à 10 jours. Le problème majeur des fractures complexes avec déviation septale est la stabilité d’une telle réduction car une déviation persistante du septum cartilagineux est responsable d’un déplacement secondaire et d’un nez dévié post-traumatique. En cas d’instabilité, la cloison nasale sera maintenue en place par des plaques de Silastic™.

Une des particularités liées aux traumatismes des os propres du nez chez le sportif de haut niveau est la répétition dans le temps des fractures du nez. Progressivement, les troubles fonctionnels respiratoires sont souvent à l’origine de troubles du sommeil, responsable d’une fatigue matinale. C’est cette même fatigue qui peut altérer les performances physiques lors de l’entrainement. Lors de la prise en charge chirurgicale, il n’est pas rare de retrouver de nombreux traits de fracture du septum cartilagineux mais aussi osseux (vomer, lame perpendiculaire de l’ethmoïde), nécessitant alors des techniques spécifiques adaptées à la chirurgie du nez. Le scanner du massif facial est indispensable dans le diagnostic des lésions car il est parfois impossible de franchir la déviation lors de l’examen endoscopique.

 

Déviation septale complexe

"Scanner du massif facial: Traumatismes multiples des os propres du nez"

Un élément essentiel à prendre en considération lors d’une septoplastie chez le sportif de haut niveau, est de préserver au maximum l’intégrité du septum nasal afin de ne pas “fragiliser” le nez. Cette chirurgie de la cloison nasale doit être conservatrice. Retirer les parties déviées (comme cela semblerait logique) de la cloison reviendrait à retirer la quasi totalité de la cloison, ce qui est inimaginable. Il existe aujourd’hui une technique qui autorise cette chirurgie conservatrice: la plaque flexible de PDS™, perforée de 0.15 mm d’épaisseur qui va stabiliser et renforcer les fragments de septum réalignés. Cette plaque reste intacte pendant 10 semaines et est complètement résorbée après 25 semaines. Cette technique de reconstruction permet de restaurer la stabilité du nez et autorise le sportif à poursuivre son activité.