Chirurgien du nez à Paris

Ce site, dédié à la rhinoplastie, doit permettre au lecteur de trouver les réponses aux questions qu'il se pose. Les informations mises à disposition par le docteur Liwarek, au travers des pages de ce site, visent à accompagner et non à remplacer la relation entre patient et chirurgien. Les thèmes abordés traitent tous les aspects de la rhinoplastie esthétique et/ou fonctionnelle.

Spécialiste de la rhinoplastie à Paris, le docteur Stéphane LIWAREK, exerce de façon exclusive la chirurgie du nez. Cette passion pour la chirurgie esthétique et fonctionnelle du nez est apparue très tôt dans le cursus universitaire du docteur Liwarek. Après un séjour prolongé aux Etats-Unis en tant que chercheur ( Mechanical engineering - Stanford, Palo alto, CA), ce rhinoplasticien a pu confronter sa perception de la rhinoplastie avec de nombreux collègues anglo-saxons plasticiens et orl. 

La spécificité de ce chirurgien vient certainement du fait qu’au parcours médical, s’est ajouté un parcours scientifique (mécanique des fluides et mathématiques appliquées) orienté dans l’analyse et la compréhension de l’obstruction nasale.

Au cours des années, ce chirurgien a étudié à partir d’un grand nombre de scanners du massif facial, d’examens vidéoendoscopiques, de rhinomanométries et de rhinométries acoustiques les corrélations entre l’observation clinique, les examens complémentaires et le ressenti du patient quant à la sensation de nez bouché. Tous ces éléments ont permis de comprendre les échecs d’interventions réalisées pour des problèmes fonctionnels, voire même de comprendre pourquoi après rhinoplastie esthétique, des patients pouvaient respirer moins bien qu’avant leur opération. Cela a permis au docteur LIWAREK de prendre en charge de nombreux patients et leur proposer une rhinoplastie secondaire, tant dans son aspect fonctionnel qu’esthétique. 


« Bien que la beauté relève de la géométrie, c'est par le sentiment seul qu'il est possible d'en saisir les formes délicates.» 
Anatole France, Le jardin d'Epicure (1923)